DIY - Pierrot shirt

Mis à jour : 17 avr. 2019

Cette chemise, c'est tout ce que j'aime (et tous mes défauts de couturières) réunis en un projet. Tout a commencé avec cette furieuse envie de boutons pressions rouges; de jolis boutons vifs, brillants, ronds. Pour jouer le contraste, il fallait une cotonnade fine dans une couleur neutre.



Cette boutonnière, seule, c'était encore trop simple. Pour continuer, j'ai décidé de coudre un ruban de dentelle le long de la patte de boutonnage (mais ton sur ton, tout de même).


Tout ça, c'était bien, mais c'était encore trop simple... Il manquait quelque chose au niveau des manches, d'autant que les manches, c'est une de mes parties préférées quand je conçois un patron. Ici, je voulais donner un air vintage au chemisier, donc j'ai dessiné des manches bouffantes resserrées par une patte de boutonnage au poignet (l'occasion de rajouter encore des boutons pressions).

Point trop n'en faut? Et bien si, voilà mon défaut: je rêve devant des vêtements très sobres - et parfois j'arrive à me les coudre - mais parfois mon côté baroque l'emporte. D'où ce col pierrot que j'ai ajouté au patron final et qui se marie bien avec les boutons rouges (mais que je changerai sûrement pour un col plus simple le jour où je m'en serais lassée).




Voici le schéma du patron et quelques explications:


1) Il faut partir d'une base classique de chemisier. Personnellement, j'ai décidé de descendre l'emmanchure assez bas pour plus de confort.


2) Comme pour tout chemisier avec une patte de boutonnage, il faut laisser la marge nécessaire pour replier deux fois le tissu (pointillés). Sur la patte supérieure (côté droit pour moi), j'ai cousu le ruban en le prenant entre le chemisier et la patte de boutonnage repliée.


3) Pour pouvoir la froncer, le patron de la manche doit être droit sur la longueur et non pas se resserrer. Pour commencer, froncer le bas de la manche à la mesure du poignet (et donc de la patte de poignet). Personnellement, je n'ai pas suivi le montage classique d'une patte de boutonnage: j'ai plié la patte de poignet en deux et l'ai cousu le long du bas de la manche, en laissant 3 cm dépasser sur la patte de poignet afin de créer l'espace de la boutonnière. Puis, en cousant la longueur côté de la manche, j'ai laissé une ouverture pour enfiler la manche.


4) Le col pierrot consiste en un simple rectangle de tissu, de deux fois la mesure du col, que l'on fronce et coud au col.